macOS Catalina (10.15) : faut-il mettre à jour ?

macOS Catalina - Screenshot by Jason Hiner/CNET macOS Catalina - Screenshot by Jason Hiner/CNET

En deux mots

Apple vient de publier la mise à jour annuelle majeure de son système d’exploitation pour les Mac : macOS Catalina (10.15). Cette nouvelle version introduit plusieurs nouveautés, mais également des changements dans son fonctionnement, ce qui peut éventuellement conduire à des incompatibilités avec certaines applications.

Il faut donc être vigilant avant de mettre à jour le système !

Fin de la compatibilité avec les applications 32 bits

Qu’est-ce qu’une application 32 bits ?

Sans rentrer dans les détails, une application 32 bits est capable d’adresser une certaine quantité de mémoire lorsqu’elle effectue une opération. Les besoins et les ordinateurs évoluant, l’architecture 32 bits a commencé à montrer ses limites, c’est pourquoi l’architecture 64 bits a été progressivement mise en place pour palier à ces limitations.

Apple a enclenché le processus de migration vers le 64 bits « intégral » depuis plus de 8 ans, tout en maintenant la compatibilité avec les applications 32 bits dans macOS, jusqu’à Mojave (10.14). Avec macOS Catalina (10.15), les applications 32 bits ne peuvent tout simplement plus être exécutées.

Concrètement, Apple estime avoir donné un délai assez large aux développeurs pour mettre à jour leurs applications. Désormais, avec Catalina, elle prend une position radicale et cesse tout support des logiciels 32 bits.

Que cela signifie-t-il ?

Si vous effectuez la mise à jour vers Catalina (10.15), vos applications 32 bits ne fonctionneront plus. Si vous tenez vraiment à ces applications, mieux vaut ne pas mettre à jour votre système.

Quelles applications sont concernées ?

Les applications concernées peuvent être de natures diverses :

  • Pilotes d’imprimante
  • Programmes de gestion de périphériques (smartphone, appareil photo numérique…)
  • Anciens jeux
  • Anciens logiciels de création (ex : Adobe Creative Suite 6)
  • etc.

La plupart du temps, il s’agit d’applications qui ne sont plus mises à jour depuis longtemps par leur développeur, pour diverses raisons. Par exemple, un vieux modèle d’imprimante ne verra pas son pilote mis à jour en 64 bits, car il n’est plus en vente ni supporté par le fabricant (remplacement de pièces, etc.).

Comment savoir si une application est 32 bits uniquement (et donc incompatible avec Catalina) ?

Il existe différentes manières de le savoir, mais la plus facile est de télécharger un petit utilitaire (gratuit) : 32-bitCheck.

Cet utilitaire (en Anglais uniquement, mais facile d’emploi) permet de parcourir un dossier et de détecter les applications qui sont en partie ou intégralement en 32 bits. En effet, une application peut être en 64 bits majoritairement, mais contenir quelques « briques » qui sont toujours en 32 bits. Cela signifie que le logiciel peut fonctionner, mais avec d’éventuelles limitations et/ou dysfonctionnements.

Vous pouvez télécharger le logiciel directement en cliquant sur le lien ci-après :

Comment l’utiliser ? C’est très simple :

  1. Cliquez sur le bouton Scan et choisissez votre dossier Applications
  2. Attendez que le logiciel ait fini d’examiner le dossier (cela peut prendre quelques minutes)
  3. Une fois le processus terminé, les applications qui sont en partie ou intégralement en 32 bits seront répertoriées dans la liste affichée par le logiciel
  4. La liste peut éventuellement être sauvegardée sous la forme d’un fichier texte (.txt) en cliquant sur le bouton Save

Et après ?

Lorsque vous obtiendrez votre liste d’applications incompatibles avec macOS Catalina, vous pourrez déterminer s’il est pertinent ou non pour vous d’effectuer la mise à jour du système :

  • Si une application indispensable figure dans la liste, il vaut mieux attendre que le développeur mette son application à jour avant d’installer Catalina. Par exemple, s’il s’agit d’un pilote d’imprimante (ou autre périphérique), consultez le site du fabricant pour apprendre s’il existe une mise à jour prévue ou déjà disponible
  • Si une application indispensable est incompatible de façon définitive (vous avez appris que le développeur ne la mettra plus à jour), la seule solution consiste à rester sous Mojave (10.14) ou inférieur.

Est-ce grave de rester sous une version moins récente de macOS ?

Oui et non. En règle générale, les applications n’imposent pas d’avoir la toute dernière version du système pour fonctionner. Vous pourrez rester sous Mojave, sans particulièrement en souffrir.

Cependant, il n’est pas impossible que d’ici une année ou deux, une nouvelle version d’un logiciel exige macOS Catalina parce qu’elle a besoin de certaines fonctions spécifiques de ce système d’exploitation. Dans ce cas, pour pouvoir utiliser le logiciel, vous devrez passer à Catalina.

Un autre inconvénient de ne pas mettre à jour le système, c’est de ne plus profiter des mises à jour de sécurité et des correctifs de failles. À terme, votre système d’exploitation risque d’être vulnérable à des attaques, surtout si la machine est connectée à Internet. Solution dans ce cas : ne pas se connecter au Web avec cette machine…

Et les logiciels Adobe ? Cinema 4D ?

Il n’y a en principe aucun souci avec les toutes dernières versions de ces logiciels : ils ont été réécrits en 64 bits depuis un moment déjà, et devraient fonctionner correctement sous Catalina. Seuls quelques logiciels Adobe ne fonctionneront plus :

  • Fuse (jamais sorti de beta, abandonné par Adobe)
  • Speedgrade (les fonctions ont été intégrées à Premiere Pro)
  • Creative Suite (avant la migration vers Creative Cloud)

Rien de particulièrement gênant en ce qui concerne les logiciels utilisés à l’école, donc. Vous devrez simplement faire attention aux autres programmes (jeux, pilotes, compagnons d’appareils…) que vous auriez installés dans le cadre d’une utilisation personnelle.

Crédit image : Jason Hiner/CNET.