[Mac] Réparer le disque dur de démarrage sans utilitaire

Quand votre Mac commence à se comporter bizarrement (lenteurs, plantages fréquents, corbeille impossible à vider…), une petite cure de jouvence s’impose. Il existe plusieurs utilitaires qui permettent de réparer le disque dur, et l’un d’entre-eux est fourni par Apple avec Mac OS X : il s’agit d’Utilitaire de disque, que vous pouvez trouver via l’arborescence Macintosh HD/Applications/Utilitaires (si vous avez renommé votre disque dur de démarrage, remplacez Macintosh HD par le nom de votre disque).

Toutefois, lorsqu’il s’agit de réparer le disque qui héberge le système d’exploitation (c’est à dire que c’est le disque où Mac OS X est installé), cela pose un problème : l’opération de nettoyage impliquant d’effectuer beaucoup de modifications importantes, il est très dangereux de la lancer sur le disque de démarrage alors que le système est actif, et c’est pour cela que cette opération n’est pas permise. Une solution consiste alors de démarrer son Mac à partir du DVD/CD d’installation fourni avec celui-ci, et de lancer Utilitaire de disque depuis le menu…

Mais que fait-on quand on n’est pas chez soi, et qu’on n’a pas le DVD d’installation sous la main ? C’est ce que je vais vous expliquer dans cet article.

Solution 1 : démarrer en mode Utilisateur Simple (Single User) et lancer la réparation du disque

Avant de commencer, voici une remarque importante : lorsque l’on démarre en mode Single User, le clavier est configuré en mode QWERTY : cela veut dire que le A sur le clavier devient le Q, le Z devient W, et certains caractères de ponctuation ne se trouvent pas au même endroit. Faites donc bien attention à ce que vous tapez.

(Re)démarrez votre Mac, et juste après avoir entendu le bip de démarrage, maintenez les touches Commande et S enfoncées (⌘+S). La machine va démarrer en mode Single User, sous la forme d’un terminal en lignes de code (ça fait geek !). Voici un aperçu de ce que ça donne :

Single User Mode

Le mode Single User en chargement

Ne soyez pas intimidé par tout ce charabia : ce que vous aurez à taper au clavier reste très simple. Quand vous avez la possibilité d’entrer du texte, c’est que le chargement est terminé.

Pour lancer une procédure de vérification et de réparation de votre disque dur, tapez la commande suivante :

fsck -fy

N’oubliez pas que vous êtes en QWERTY : sur le clavier d’un MacBook, par exemple, il faut appuyer sur la touche ) pour générer un tiret. Cette commande signifie File System Check (vérification du système) avec les paramètres force yes pour obliger la vérification même si le volume est journalisé.

Une série d’opérations va être lancée. Ne touchez pas au Mac pendant ce temps (surtout, ne débranchez pas la prise par erreur) ! Cela peut prendre un certain temps, en fonction des choses à réparer sur votre disque. Comptez un bon 5 minutes, voire plus. Une fois que la réparation est terminée, vous obtiendrez soit le message suivant :

***FILE SYSTEM WAS MODIFIED***

Ou bien ce message-ci :

The volume Macintosh HD appears to be OK.

Dans le cas du premier message, cela veut dire que les éventuelles modifications ont été appliquées.

Dans le cas du second, cela veut dire qu’aucune erreur n’a été trouvée et que la structure des fichiers de votre disque est intègre (Macintosh HD sera remplacé par le nom de votre disque dur si vous l’aviez changé). Si vous obtenez chez vous le message ***FILE SYSTEM WAS MODIFIED***, il est conseillé de relancer la commande fsck -fy autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que ce message n’apparaisse plus en fin de procédure (c’est à dire, jusqu’à ce que vous obteniez l’autre message : The volume Macintosh HD appears to be ok).

Une fois que tout cela est terminé, vous pouvez taper la commande suivante :

reboot

Et votre Mac redémarrera normalement. Après cette manipulation, la plupart de vos problèmes devraient avoir disparu. S’ils persistent, c’est que la réparation de la structure du disque n’est pas suffisante et que le problème vient d’ailleurs (je sais, ça ne vous aide pas trop)…

Solution 2 : démarrer le Mac en mode Single User et utiliser Applejack

L’avantage de cette seconde solution vient du fait qu’Applejack est un peu plus sympa à utiliser et qu’en plus, il effectue plus de vérifications/réparations, sans avoir à connaître les commandes par cœur. Rassurez-vous, il est gratuit (mais l’auteur n’est pas contre les donations).

Tout d’abord, il vous faudra télécharger Applejack ici (Macupdate) ou ici (Sourceforge).

Ensuite, l’installer sur votre machine. Double-cliquez sur le fichier avec l’extension .dmg que vous avez obtenu par le téléchargement, et l’image-disque apparaîtra sur le Bureau (comme un vrai disque que l’on aurait inséré) ainsi que la fenêtre affichant son contenu :

Installation d'Applejack

Contenu de l'image-disque d'Applejack

Double-cliquez l’icône représentant un carton et intitulée AppleJack Distribution.mpkg et suivez la procédure d’installation. Votre mot de passe d’utilisateur vous sera demandé. Si vous comprenez l’anglais, vous pouvez aussi lire le fichier ReadMe.rtf.

Lorsque Applejack est installé, vous pouvez redémarrer votre Mac et après le bip de démarrage, maintenez les touches Commande et S (⌘+S) enfoncées pour lancer le mode Single User. Une fois que vous pouvez entrer du texte, tapez la commande suivante :

applejack

Oui, c’est aussi simple que ça. Vous devriez ensuite obtenir une suite de lignes ressemblant à ceci :

AppleJack

Les lignes de commande d'AppleJack

Le plus simple, c’est d’appuyer sur A (Q en fait, n’oubliez pas, vous êtes en QWERTY) puis sur la touche Retour pour lancer le mode automatique.

Si vous voulez aller plus vite sans passer par l’écran de choix au lancement d’Applejack, vous pouvez taper ceci directement après le chargement du mode Single User :

applejack auto restart

Ce qui aura pour effet de lancer le mode automatique d’Applejack, puis une fois terminé, le Mac redémarrera tout seul !

Conclusion

Voilà, j’espère que j’ai été assez clair et que cet article vous permettra de résoudre certains de vos problèmes, si jamais vous en rencontrez. Notez bien que ces procédures réparent avant tout la structure des fichiers sur votre disque dur (en gros, on remet de l’ordre, on répare les autorisations et on nettoie les fichiers cache et le swap de la mémoire virtuelle) : si votre disque dur est physiquement endommagé (cliquetis, griffes sur le disque causés par la tête de lecture et ayant généré des mauvais secteurs, etc.), ces techniques ne solutionneront rien ! Un remplacement du disque s’imposera alors… Si vous avez encore l’occasion de pouvoir sauvegarder certains fichiers, faites-le avant d’envoyer votre Mac en réparation.

N’hésitez pas à laisser des commentaires si vous avez des questions, je ferai en sorte d’y répondre si j’ai la solution.

Authored by: Damien Mathé

Professeur à l'École Supérieure des Arts Saint-Luc Tournai, il enseigne les arts numériques, principalement dans le domaine du motion design et du webdesign.